Dans la cour des Archives nationales (France) Illusion d'optique in/out pour les élèves conservateurs du patrimoine en visite - Photo : Marie-Laure Moro / Inp

La spécialité Archives

Le conservateur de la spécialité « Archives » assure la collecte, la conservation et la communication du patrimoine archivistique français. Il assure le contrôle et parfois la gestion des archives courantes et intermédiaires des services publics et constitue la documentation historique de la recherche, qu’il a pour mission de classer, d’inventorier et de mettre à la disposition du public le plus large.

Le programme de formation des élèves conservateur de la spécialité Archives est coordonné par Marion Humbert, directrice adjointe des archives départementales de la Moselle et fait intervenir des professionnels du patrimoine.

Les élèves conservateurs en spécialité archives visitent l'Ina.fr - Photo : Marie-Laure Moro / Inp
Visite des élèves conservateurs de la promotion 2016-17 aux Archives départementales de Seine-Maritime à Rouen - Photo : Marie-Christine Vigutto / Inp

Points abordés

  • la politique de collecte et de sélection des archives publiques
  • l’évaluation et la sélection des archives contemporaines
  • les tableaux de gestion
  • l’externalisation des archives publiques. Réglementation et procédures
  • le déménagement d’archives
  • l’enrichissement des fonds et la collectes d’archives privées
     
  • normes de description
  • description archivistique
  • de la rédaction à la publication : utilisation pratique des logiciels
  • le développement de l’administration électronique
  • la notion d’archivage électronique ; normes, acteurs, outils et gouvernance
  • le rôle des métadonnées. La préparation des données à collecter
  • collecte et manipulation des données dans un système d’archivage
  • s’organiser pour mener un projet d’archivage électronique
  • la pérennisation des données
     
  • les règles d’accès aux archives publiques et de communicabilité
  • numérisation (2D) des documents graphiques et textuels
  • stratégie de diffusion des archives sur internet

La complémentarité des enseignements de tronc commun

En complément, les questions relatives à la conservation et la sécurité physique des archives sont abordées dans le cadre de modules transverses, avec des déclinaisons par spécialité.

En complément, les questions relatives à la conservation et la sécurité physique des archives sont abordées dans le cadre de modules transverses, avec des déclinaisons par spécialité.

Ainsi les questions de conservation préventive, de gestion du climat, de salubrité et d’entretien des infrastructures, de conditionnement, sont abordées dans le module « conservation-restauration » en préalable au chantier des collections d’une semaine.

L’exercice de constat d’état est organisé quant à lui après le stage de spécialité.

De même, un panorama des tendances en matière de construction des bâtiments d’archives et un point sur la sûreté-sécurité sont assurés dans le cadre du module « construction et aménagement des bâtiments patrimoniaux et des édifices culturels », lui-même assorti d’une visite d’un bâtiment d’archives récemment construit.

Les stages de spécialités

La formation de spécialité est complétée par deux stages plaçant les élèves en situation professionnelle de façon à leur permettre de remplir les missions - conception, encadrement, gestion de projets - qui leur seront confiées dès leur entrée en fonction.

Archives départementales de la Moselle - Photo : DR

Il a pour objectif de préparer l’élève conservateur à ses futures fonctions en lui faisant découvrir, aux côtés de son chef de stage, tous les aspects du métier.

Le stagiaire se voit en outre confier un travail scientifique dont il a la responsabilité et pour lequel il devra remettre un livrable à l’issue du stage. Il a ainsi l’occasion d’expérimenter l’interaction entre les aspects scientifiques de son métier et ses responsabilités administratives, tout en s’exerçant aux réalités concrètes et humaines de ses futures fonctions.

Il s’agit d’un stage d’immersion dans une institution patrimoniale de la spécialité du stagiaire.

Il vise à lui faire découvrir d’autres méthodes de travail et de nouvelles approches du patrimoine que celles qui ont cours sur le territoire national et l'incite les élèves à nouer des liens avec des conservateurs étrangers qui lui seront utiles dans leurs futures carrières, pour élaborer des projets à un niveau international.

Le choix du pays où se déroule ce stage se fait en concertation avec le service des relations internationales de l’INP.

Le cas échéant, 2 des 6 semaines prennent la forme d’un chantier des collections à l’étranger que l’élève réalise en compagnie de camarades de promotion effectuant leur stage dans le même pays.

Exemple de travaux scientifiques réalisés par les élèves pendant le stage de spécialité :

Gaudin, Alexandre, Mise en place d’une stratégie de collecte et d’évaluation des archives historiques de la Sécurité sociale.
Sous la direction de Bruno Galland, directeur des archives départementales du Rhône et de la Métropole de Lyon, 2022

Charron, Elisabeth, La collecte aux archives départementales de la Moselle à l’heure du passage au numérique : enjeux et perspectives.
Sous la direction de Jean-Eric Lung, directeur des archives départementales de la Moselle, 2022

LIRE AUSSI

Accueil Inp élèves
Inscription

Se préparer aux concours

Plusieurs possibilités s'offrent aux candidats aux concours de conservateurs du patrimoine ou aux concours d'admission en formation de restaurateur du...

Ressources en ligne

La nature du patrimoine

Inventer une relation de connivence entre nature et culture

Retransmission vidéo de la journée d'études du 5 juin 2024

Découvrir
Accueil formation continue

FORMATION

Professionnalisation

La créatrice de vitraux Flavie Vincent-Petit - Photo : DR

Doctorat par le projet

Au niveau doctoral, l’Institut national du patrimoine est membre de l’EUR Humanités, Création et Patrimoine, rattachée à CY Cergy Paris

Ressources en ligne

Exposer les objets senseibles

Retransmission vidéo

Le colloque "Exposer les objets sensibles" était organisé par l’École du Louvre, l’Institut national du patrimoine, la Maison du dessin de presse et le Musée-mémorial du terrorisme les 22 et 23 avril 2024 à Paris.

Découvrir
Accueil Chercheur

La recherche

Appels à candidatures

La créatrice de vitraux Flavie Vincent-Petit - Photo : DR

Doctorat par le projet

Au niveau doctoral, l’Institut national du patrimoine est membre de l’EUR Humanités, Création et Patrimoine, rattachée à CY Cergy Paris