Chantier des collections au musée des applications de la recherche - Photo : Laurence Isnard
Formation

Les chantiers des collections 2024

Cette année, douze chantiers des collections réunissant les élèves restaurateurs en fin de deuxième année et les élèves conservateurs de l’Institut national du patrimoine, ainsi que les élèves régisseurs en Master II « Régie des œuvres et documentation » de l’École du Louvre ont été organisés fin mai en collaboration avec des musées et institutions franciliennes.

Qu’est-ce qu’un chantier des collections ?

Un « chantier des collections » est un ensemble planifié d’opérations scientifiques et matérielles de traitement sur les collections d’une institution patrimoniale, mises en place dans une organisation raisonnée et programmée pour répondre à un objectif précis (création de nouvelles réserves, opération de rénovation du musée, transfert des collections, campagne de restauration, amélioration des conditions de conservation, récolement …).

Sous le contrôle des responsables des collections des institutions qui les accueillent et encadrés par un professionnel de la conservation-restauration, les élèves se voient confier différentes missions qu’ils mènent à bien sur le terrain durant une semaine :

  • classement et récolement des collections,
  • réalisation de campagne de photographies,
  • constats d’état,
  • dépoussiérage,
  • rangement / reconditionnement.

Ces mises en situation représentent une occasion unique de réunir ces futurs professionnels aux missions distinctes mais connexes en leur faisant expérimenter la réalité d’un chantier des collections : ils en connaîtront ainsi le principe, les écueils, et sauront en prévoir le déroulement et les besoins.

Le double objectif de ces chantiers communs est en effet de permettre aux élèves d’appréhender la complémentarité des trois métiers du domaine patrimonial (conservateur, restaurateur et régisseur) et de les immerger, en équipe, dans un contexte professionnel, tout en mettant en pratique leurs connaissances de la conservation préventive.

A cette occasion, l’établissement d’accueil bénéficie d’un travail d’étude d’une partie de ses collections. Les protocoles établis par les élèves et leurs conclusions sont remis sous forme de dossier à l’établissement d’accueil dans les mois qui suivent la fin du chantier-école. Le chantier fait également l’objet d’une restitution orale à laquelle sont conviés les responsables de collection ou de fonds.

Outre le traitement conservatoire d’un fonds, ces chantiers-école permettent aussi d’apporter un nouveau dynamisme au personnel de l’établissement d’accueil. Ils représentent même, pour certains, une opportunité de formation ou de communication au sein des équipes.

Focus : le chantier du musée des applications de la recherche

Dans l’ancien musée des applications de la recherche situé sur la commune de Marnes-La-Coquette au sein du domaine national de Saint-Cloud, neuf élèves, restaurateurs, régisseurs et conservateurs examinent le matériel scientifique du musée comme des microscopes, des étuves, des maquettes d’insectes, des filtres Chamberland et même un micromanipulateur de Fonbrune qui permettait d’intervenir sur les cellules et les micro-organismes. 

Il s’agit de décrire, récoler, photographier et faire un bilan sanitaire afin de programmer de futures interventions de stabilisation ou de restauration. Les objets sont ensuite dépoussiérés et conditionnés pour ceux qui feront l’objet d’un transfert vers les réserves du musée de l’Institut Pasteur à Paris. 

Le musée des applications de la recherche, créé en 1986 par l’Institut Pasteur, est installé dans le Pavillon des Cent Gardes. Ce bâtiment a été attribué par l’Etat à Louis Pasteur à partir de 1884 pour mener à bien ses expérimentations sur la rage. Le site abritait alors son appartement, des laboratoires mais aussi des chenils et clapiers. Louis Pasteur y décède le 28 septembre 1895. La chambre mortuaire est conservée en l’état.

Ce site demeure une annexe de l’Institut Pasteur jusqu’au début des années 2000. Le musée des applications de la recherche ferme quant à lui en 2007.

Chantier des collections au musée des applications de la recherche - Photo : Laurence Isnard
Chantier des collections au musée des applications de la recherche - Photo : Laurence Isnard
Chantier des collections au musée des applications de la recherche - Photo : Laurence Isnard

Focus : le chantier à la bibliothèque de la cour des comptes

A la cour des Comptes, le chantier des collections porte sur les fonds précieux de la bibliothèque et notamment sur une partie du fonds oriental. Il a pour objectif, suite à un précédent récolement, d’identifier et signaler les ouvrages qui nécessiteraient un traitement de conservation-restauration prioritaire. Les résultats permettront ainsi la rédaction d’un marché spécifique et une estimation des ressources nécessaires pour le programmer.

Les élèves, après avoir confirmé l’identification des biens qui leur ont été confié, procèdent à un dépoussiérage fin des ouvrages, suivi, pour les plus vulnérables, d’un conditionnement en carton de conservation neutre réalisé sur mesure.

En amont de la remise en place des ouvrages, les élèves ont enfin procédé à l’assainissement d’une partie des réserves en procédant à un nettoyage approfondi des espaces de stockage, garantissant ainsi des conditions optimales de conservation.

Le chantier des collections à la Cour des comptes (2024) - Photo : Emilia Philippot / INP
Le chantier des collections à la Cour des comptes (2024) - Photo : Emilia Philippot / INP
Le chantier des collections à la Cour des comptes (2024) - Photo : Emilia Philippot / INP

En 2024, 12 chantiers ont été organisés au sein des institutions suivantes : Musée barrois de Bar-Le-Duc, Cinémathèque française, Cour des comptes, Musée d’Archéologie nationale, Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, à l’École de Beaux-Arts de Paris, dans la sacristie de l’église Saint-Laurent sous la direction de la COARC, au Musée des arts décoratifs, à la Cité de l’architecture et du patrimoine, au Musée des expérimentations scientifique de l’Institut Pasteur, au Musée d’art et d’histoire de Meudon et à l’Institut national de recherches archéologiques préventives.

Accueil Inp élèves
Inscription

Se préparer aux concours

Plusieurs possibilités s'offrent aux candidats aux concours de conservateurs du patrimoine ou aux concours d'admission en formation de restaurateur du...

Ressources en ligne

La nature du patrimoine

Inventer une relation de connivence entre nature et culture

Retransmission vidéo de la journée d'études du 5 juin 2024

Découvrir
Accueil formation continue

FORMATION

Professionnalisation

La créatrice de vitraux Flavie Vincent-Petit - Photo : DR

Doctorat par le projet

Au niveau doctoral, l’Institut national du patrimoine est membre de l’EUR Humanités, Création et Patrimoine, rattachée à CY Cergy Paris

Ressources en ligne

Exposer les objets senseibles

Retransmission vidéo

Le colloque "Exposer les objets sensibles" était organisé par l’École du Louvre, l’Institut national du patrimoine, la Maison du dessin de presse et le Musée-mémorial du terrorisme les 22 et 23 avril 2024 à Paris.

Découvrir
Accueil Chercheur

La recherche

Appels à candidatures

La créatrice de vitraux Flavie Vincent-Petit - Photo : DR

Doctorat par le projet

Au niveau doctoral, l’Institut national du patrimoine est membre de l’EUR Humanités, Création et Patrimoine, rattachée à CY Cergy Paris